Guy d’Artois et son système téléphonique clandestin.

Le capitaine Guy d’Artois était si discret qu’il fallait insister pour qu’il raconte ses exploits. Et encore, il n’a jamais dit un mot sur les escarmouches et les combats qu’il a menés ainsi que sur les privations et les dangers qu’il a courus avec une poignée de braves dont certains furent tués.

Les soldats de l’ombre

Certains militaires canadiens-français avaient commencé à lutter sur le sol français bien avant le Jour J. Envoyés en France plusieurs mois avant le jour de l’invasion pour servir en qualité d’instructeurs et d’aviseurs militaires auprès de la Résistance, ils avaient pratiquement tous été largués en parachute de nuit dans diverses parties de la France.

Willie Chevalier

Par Frédéric Smith Texte inédit Les historiens Yves Roby, Fernande Roy et Robert Arcand, notamment, ont montré qu’il existait au Québec, dans la première moitié du 20e siècle, un discours libéral...

Le brigadier général Paul Sauvé

Par Pierre Vennat Rares sont ceux qui ignorent que Paul Sauvé fut (trop) brièvement premier ministre du Québec et qu’en tant que successeur de Maurice Duplessis, il fut, avec son slogan désormais, le vé...

Gilbert Gilles Boulanger

Ce texte est tiré du site de la Fondation Aérovision Québec Inc.   Gilles Boulanger débuta durant la Deuxième Guerre mondiale au sein de l’Aviation royale canadienne. Accepté sur le cours de pilot...

Brigadier général Guy Gauvreau D.S.O.

Par Pierre Vennat Je travaille présentement sur une biographie du brigadier général Guy Gauvreau, commandant des Fusiliers Mont-Royal. J’espère la compléter en 2011 et la voir publiée en 2012. En atten...