Disparition de deux As de l’aviation canadienne

Par Pierre Vennat

Les vétérans canadiens-français, survivants de la Seconde Guerre mondiale, sont malheureusement de moins en moins nombreux et de plus en plus fragiles. Et souvent, leur décès se fait en silence, sans que leur participation au conflit ne soit soulignée.

Cet été, j’avais remarqué la photo d’un ancien officier de la fameuse Escadrille Alouette 425, mais malheureusement, j’ai perdu sa nécrologie. Heureusement, j’ai retrouvé sa photo et je crois donc qu’il faut que son souvenir soit perpétué dans cette chronique.

Il s’agit de l’Officier d’aviation Charles Numainville, décédé le 12 juillet à l’Hôpital des Vétérans de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Officier d’aviation C. D. Normainville

Officier d’aviation Charles Numainville

Puis, le 17 septembre, un autre des « Grands » de l’aviation au Canada, André O. Dumas, est décédé lui aussi à l’Hôpital Sainte-Anne à l’âge de 90 ans, au milieu de ceux qu’il considérait comme les siens, les anciens combattants.

L’officier aviateur Dumas laisse derrière lui ses enfants, Jocelyne, Gordon, Philipp, Lorraine, Danielle et Mayse, de nombreux enfants et arrière-petits-enfants, sa sœur Francine, ses frères Maurice et Claude et sa compagne de longue date, Huguette Fye.  Son épouse pendant plus de cinquante ans Isabel Walsker-Dumas, l’avait précédée dans la tombe en 1999.

Officier d'aviation André O. Dumas

Officier d’aviation André O. Dumas

Sa famille, désire exprimer toute sa gratitude au personnel soignant de l’Hôpital Sainte-Anne pour les soins exceptionnels prodigués au cours des dernières années.

J’en profite pour faire un appel aux usagers de ce forum qui tomberaient sur une nécrologie d’un vétéran de nous l’acheminer avec si possible la photo. Règle générale, les quotidiens du Québec les publient ou encore les salons mortuaires.

En attendant, hommage aux aviateurs Numainville et Dumas et nos condoléances à leurs familles.

Pierre Vennat

Ancien journaliste à La Presse durant une quarantaine d’années, il est aussi historien. Il a notamment publié une dizaine d’ouvrages dont Dollard Ménard. De Dieppe au référendum (Art Global, 2004), la trilogie Les Héros oubliés. L’histoire inédite des militaires canadiens-français de la Deuxième Guerre mondiale (Le Méridien, 1997-1998) et Dieppe n’aurait pas dû avoir lieu (Le Méridien, 1992).
Pierre Vennat