Deux synthèses de la guerre au XXe siècle

1. Siècle de sangLe Siècle de sang 1914-2015. Les vingt guerres qui ont changé le monde, sous la direction d’ Emmanuel Hecht et Pierre Servent, Paris, Perrin, 2014, 398 p.

Sous la direction d’Emmanuel Hecht, rédacteur en chef du service Livres de L’Express, et de Pierre Servent, historien militaire spécialiste des conflits contemporains, Le Siècle de sang propose dans un remarquable esprit de synthèse les grands conflit du XXe siècle, de la Grande Guerre jusqu’à la Guerre du Mali, en passant par les guerres civiles russe et espagnole, la Guerre sino-japonaise, la Seconde Guerre mondiale, la Guerre d’Indochine, de Corée, d’Algérie, du Viet-Nam, du Golfe et d’Irak, pour ne nommer que celles-là.

L’historien Jean-Yves Le Naour signe la contribution portant sur la Grande Guerre, Jean-Louis Margolin traite du conflit sino-japonais (1937-1945) et Olivier Wieviorka propose une éclatante présentation de la Seconde Guerre mondiale en une vingtaine de pages. 

Excellente introduction aux conflits présentés chronologiquement, l’ouvrage permet de faire le lien avec l’actualité. Il aurait cependant gagné en cohérence avec l’ajout d’une introduction générale, d’une conclusion et d’une bibliographie. Celle-ci n’aurait pu être que sommaire vu l’ampleur du sujet.

 

2. Guerre au XXe siècleLa Guerre au XXe siècle, Pierre Vallaud, Paris, Perrin, 2014, 453 p.

Cet ouvrage combine récits et réflexions autour du phénomène de la guerre au siècle dernier. Il met en lumière les ravages matériels et humains, les conséquences idéologiques et politiques des guerres, leurs ressorts économiques et financiers.

Pierre Vallaud, auteur de nombreux ouvrages sur les totalitarismes, s’attarde longuement et pertinemment sur les deux guerres mondiales avant de passer sur les conflits qui ont sévi au cours de la seconde partie du XXe siècle. À lire pour approfondir le portrait tracé par la synthèse Le Siècle de sang.

 

Un dictionnaire

3. Dictionnaire fascisme T1Dictionnaire des fascismes et du nazisme, Serge Berstein et Pierre Milza, Paris, Perrin, « coll. Tempus », 2014, 623 p. et 553 p.

Né au lendemain de la Grande Guerre, le fascisme « marque de son empreinte sinistre l’Europe du XXe siècle », rappelle la quatrième de couverture de ce passionnant dictionnaire paru en deux tomes. Signé par deux historiens spécialistes du sujet, ce dictionnaire offre un exhaustif panorama d’une des idéologies totalitaires marquantes du XXe siècle.

Au fil des entrées, on découvre les hommes qui firent l’histoire des fascismes et du nazisme (Drieu La Rochelle, Léon Degrelle, Brasillach, Speer, etc.), les théories qu’ils mirent en oeuvre (Blitzkrieg, etc.), les institutions des États espagnol, italien et allemand où ils régnèrent, les pratiques sociales, politiques et économiques qu’ils initièrent, ainsi que les persécutions qui les marquèrent (Solution finale au problème juif, etc.).

L’avant-propos précise les liens unissant fascisme et autoritarisme ainsi que les liens entre fascisme et totalitarisme. Il aborde ensuite la pluralité des fascismes et l’éternelle question de l’existence ou non d’un fascisme spécifiquement français.

Le dictionnaire comprend au début de chaque tome la liste des entrées et leurs corrélats, ce qui permet de découvrir en un coup d’oeil les sujets traités et leurs enchevêtrements. Ainsi, l’entrée « antisémitisme » offre les corrélats « Barrès, Camps de concentration, Hitler, Nuit de cristal, Solution finale du problème juif, Régime de Vichy, etc. ».

Fait à remarquer, une bibliographie succincte d’ouvrages et d’articles en français, en anglais, en italien et en allemand clôt chaque notice. Par exemple, on trouvera à la fin de la notice « Einsatzgruppen », les ouvrages Des Hommes ordinaires et Les Origines des la Solution finale de Christopher Browning ainsi que le désormais classique La Destruction des Juifs d’Europe de Raul Hilberg.

Sébastien Vincent

Sébastien Vincent

Enseignant, historien et conférencier. Fondateur et éditeur du site "Le Québec et les guerres mondiales". Ses travaux portent sur le Canada, le Québec et la Seconde Guerre mondiale. Collaborateur au journal Le Devoir, il a publié Ils ont écrit la guerre (2010, Vlb éditeur) et Laissés dans l'ombre. Les Québécois engagés volontaires de la guerre 39-45 (2004, Vlb éditeur, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général, 2005).
Sébastien Vincent