Par Mourad Djebabla
Texte inédit

Si le fait militaire est indissociable de l’histoire du Québec, les études en histoire militaire demeurent toujours l’enfant pauvre de l’historiographie québécoise en français. Que ce soit à propos des deux guerres mondiales par exemple, deux événements majeurs dans l’histoire du XXe siècle, peu de travaux ont été effectués de la part d’historiens québécois francophones. La plupart des ouvrages dont nous disposons à ce sujet sont en anglais et n’accordent pas une attention spécifique aux Canadiens français/Québécois.

En 1994, à Saint-Jean-sur-Richelieu, à l’initiative de Béatrice Richard, alors doctorante au département d’histoire de l’UQAM, et avec le concours de Serge Bernier, directeur de la Direction Histoire et patrimoine (ex Services historiques) du ministère de la Défense à Ottawa, et de Robert Comeau, alors professeur au département d’histoire de l’UQAM, le premier colloque d’histoire militaire au Québec a posé clairement le problème de la place de l’histoire militaire dans l’historiographie québécoise. Le sujet de la rencontre touchait plus précisément à l’implication des Canadiens français dans la Deuxième Guerre mondiale.

Au Québec, la majorité des travaux universitaires en français qui ont touché à l’histoire militaire au sein de l’histoire québécoise et canadienne ont été réalisés à l’UQAM, sous la direction de Robert Comeau et de Serge Bernier. 

Par la suite, des rencontres en histoire militaire ont suivi sur une base annuelle au Québec, contribuant à établir une collaboration entre la Direction Histoire et patrimoine, des étudiants des cycles supérieurs de l’UQAM, et le Collège militaire royal du Canada de Kingston, avec notamment les contributions des professeurs Roch Legault, Magali Deleuze et Jean Lamarre. Les sujets développés pouvaient être généraux en s’attardant sur une période donnée, comme celle contemporaine, avec le problème du Canada français dans les conflits du XXème siècle (1995). L’époque de la Nouvelle-France (2000 et 2001), de la Première Guerre mondiale (1998), ou de la Seconde Guerre mondiale (1997) ont aussi été discutées. Des sujets plus thématiques ont par ailleurs été retenus, comme la question des médias en temps de guerre (1996), de l’OTAN (1999) ou de l’éducation militaire (2002).

De l’automne 2004 à l’automne 2008, c’est la Chaire Hector-Fabre d’histoire du Québec, au département d’histoire de l’UQAM, créée et d’abord dirigée par Robert Comeau, qui a pris le relais des colloques en histoire militaire au Québec. 

Comme pour les colloques précédents, les sujets développés ont été riches et variés, comme le bilan fait, en 2004, sur les 10 ans d’histoire militaire au Québec, ou encore le bilan des études faites sur la Deuxième Guerre mondiale à l’occasion des 60 ans de ce conflit (2005). 

La Chaire Hector-Fabre a permis de développer des partenariats avec d’autres centres de recherches, comme le Collège militaire royal du Canada de Kingston, avec un colloque sur les témoignages et les représentations de la guerre (2006). La Chaire Hector-Fabre a collaboré également avec l’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF), en organisant des ateliers sur la Grande Guerre à l’occasion du 60e Congrès de l’IHAF (2007), ou encore avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal pour une rencontre internationale sur le thème des villes en temps de guerre (2008). Notons qu’en 2008, un autre colloque d’histoire militaire, à l’occasion des 400 ans de la ville de Québec, a été organisé à Québec, à l’initiative de Béatrice Richard, alors professeure au Collège militaire royal du Canada de Kingston, avec la collaboration des collèges militaires royaux de Kingston et de Saint-Jean, ainsi que du Musée naval de Québec. Cette rencontre traitait du « Saint Laurent en guerre »

La Chaire Hector-Fabre a terminé son mandat en décembre 2008. Elle a néanmoins laissé sa trace dans l’historiographie militaire au Québec, en ayant soutenu nombre de jeunes chercheurs qui ont pu publier leurs travaux, obtenant ainsi une visibilité pour leurs sujets de recherches. A l’automne 2009, Mourad Djebabla, l’ancien coordonnateur de la Chaire Hector-Fabre, alors chercheur postdoctoral au département d’histoire de McGill, a organisé un colloque international sur le thème des hommes et de la masculinité en temps de guerre. 

La voie ouverte en 1994 a permis de former de nombreux jeunes chercheurs, mais aussi de proposer au public québécois des études, des rencontres et des discussions en français sur des sujets en histoire militaire, notamment autour de la question du rôle et de la place occupée par les Canadiens français et le Québec dans les conflits à travers l’histoire.

Les actes des colloques

Colloque de 1994 
S. Bernier, R. Comeau, B. Richard, C. Beauregard et M. Bellavance (dir.), « La participation des Canadiens français à la Deuxième Guerre mondiale : mythes et réalités », Bulletin d’histoire politique, vol. III, n°3-4, Montréal, AQHP/Septentrion, 1995.

Colloque de 1995 
C. Beauregard, R. Comeau, et J.-P. Gagnon (dir.), « Le Canada français et les conflits contemporains », Cahiers d’histoire politique, n°2, Montréal/Ottawa, SHC/AQHP/Service historique, 1996.

Colloque de 1996 
C. Beauregard et C. Saouter (dir.), Conflits contemporains et médias, Montréal, XYZ, 1997.

Colloque de 1997 
S. Bernier (dir.), L’impact de la Deuxième Guerre mondiale sur les sociétés canadienne et québécoise, Ottawa, Défense nationale, 1998.

Colloque de 1998
R. Legault, J. Lamarre (dir.), La Première Guerre mondiale et le Canada : contributions sociomilitaires québécoises, Montréal, Méridien, 1999.

Colloque de 1999 
S. Bernier (dir.), Les 50 ans de l’OTAN, Montréal, Athéna Éditions, 2001.

Colloque de 2000
Y. Tremblay (dir.), L’histoire militaire canadienne depuis le XVIIème siècle, Ottawa, Défense nationale, 2001.

Colloque de 2001 
Alain Beaulieu (dir.), Guerre et paix en Nouvelle-France, Québec, GID, 2003.

Colloque de 2002 
Y. Tremblay, R. Legault et J. Lamarre (dir.), L’éducation et les militaires canadiens, Montréal, Athéna Éditions, 2004.

Colloque de 2004 
R. Comeau et S. Bernier (dir.), 10 ans d’histoire militaire en français au Québec, Montréal, sans éd., 2005.

Colloque de 2005 
Publication des actes en deux parties dans le Bulletin d’histoire politique. 1ère partie = vol. 16, n°1, automne 2007 ; 2ème partie = vol. 16, n°2, hiver 2008.

Colloque de 2006 
J. Lamarre et M. Deleuze (sous la dir. de), L’envers de la médaille. Guerres, témoignages et représentations, Québec, PUL, 2007.

Colloque de 2007 : actes non publiés

Colloque de 2008 : actes non publiés

Colloque de 2009 : à la recherche d’un éditeur

Mourad Djebabla

Mourad Djebabla

Membre du Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918, Mourad Djebabla a soutenu sa thèse de doctorat, en 2008, à l’UQAM, sur les stratégies de mobilisation des civils ontariens et québécois en 14-18. Il a ensuite intégré l’Université McGill comme chercheur postdoctoral avec une recherche sur les vivres au Canada durant la Grande Guerre. En 2004, il a publié son mémoire de maîtrise sous le titre Se souvenir de la Grande Guerre, la mémoire plurielle de 14-18 au Québec (Vlb éditeur, 2004).
Mourad Djebabla