Par Christèle Bouché
Le Courrier picard

Rien d'uniforme dans le parcours d'Hervé François, qui souhaite utiliser ses expériences pour ouvrir le musée de la Grande Guerre à l'international mais aussi aux habitants de Haute-Somme.

 

Rien d’uniforme dans le parcours d’Hervé François, qui souhaite utiliser ses expériences pour ouvrir le musée de la Grande Guerre à l’international mais aussi aux habitants de Haute-Somme.

Hervé François, 48 ans, revient à ses premières amours en prenant la tête du musée péronnais. Ancien étudiant en histoire, son parcours l’a notamment mené en Israël et aux Pays-Bas 방탄소년단 뮤직비디오 다운로드.

Portrait

Je boucle une boucle. » Hervé François a le sourire de l’homme serein, de l’homme qui a préféré construire son parcours professionnel en «suivant ses intuitions » plutôt que des opportunités de carrière. Et qui sait apprécier les petits clins d’œil de l’existence. «Quand j’étais étudiant, j’ai voulu faire un doctorat sur la Grande Guerre twrp 다운로드. Mais c’était à l’époque du service militaire, et on m’a proposé de partir en Israël… »

A 25 ans, le voilà donc à la tête d’un centre culturel. «Je devais rester deux ans, je suis resté six ans », pas de fierté dans cette phrase mais beaucoup d’amusement.

Puis il rentre en Europe, direction les Pays-Bas 4월은 너의 거짓말 영화. Et puis ce sera la Flandre, «un des deux pays de Belgique », et enfin Dunkerque. L’Historial de Péronne, c’est encore un petit clin d’œil, une offre d’emploi qui arrive par mail et pour laquelle il se dit «pourquoi pas ? » en février dernier.

Et le voilà, à 48 ans, qui prend la direction de l’Historial en ce début mai.

«J’ai toujours été attiré par l’histoire contemporaine Download The Flesh Blue. Le XXe siècle commence en 1914 ! C’est le tournant de l’Europe, la fin des monarchies, la libération de la femme. C’est le chamboulement des sociétés et des mœurs, une période tournante et charnière », s’enthousiasme-t-il.

Toutes ces expériences, ces passions, ces découvertes, il va les mettre à profit pour donner de nouvelles impulsions au musée péronnais. Et il se donne du temps pour cela 황성 금의위.

1 LA DIMENSION INTERNATIONALE

«L’Historial a été un musée en pointe, il y a vingt ans, avec une mise en regard sociétale entre la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne assez révolutionnaire. Il a aussi des collections très riches », recense le directeur.

Ça, c’est le socle sur lequel il souhaite s’appuyer pour «développer des partenariats nationaux et internationaux Download Dragon Taming2. Prenez par exemple Ypres, en Belgique. Il y a des choses à faire avec eux. »

Avec les Britanniques, aussi. Et le tout sans oublier «de s’inscrire dans les événements du centenaire. Il n’y a pas que 2014, d’ailleurs, mais aussi 2016 et 2018. Il faut aussi penser à l’après 18, voir plus loin. Avoir des projets culturels, développer de nouveaux médias … »

2 LA DIMENSION PÉDAGOGIQUE

Hervé François veut «garder l’attention du jeune public » 롤러코스터2 다운로드. «Les fiches pédagogiques de l’Historial servent à des enseignants partout en France, et même plus loin. Il y a une très grande qualité du travail du service pédagogique. C’est une vraie valeur ajoutée qui pourrait servir pour des échanges européens. À apporter des regards différents qui s’acceptent dans la durée, hors des temps particuliers des commémorations », détaille-t-il 전능의 팔찌.

Ces échanges et cet intérêt peuvent être portés par de nouveaux moyens technologiques. Par exemple par des tablettes numériques pour visiter le musée, afin de s’adapter au mode de fonctionnement des jeunes générations. «Et des autres aussi, car il n’y a pas que les jeunes qui apprécient les tablettes… »

3 LA DIMENSION PICARDE

Pour faire venir les Péronnais, et plus largement les Picards au musée, Hervé François a plusieurs idées 무료로 음악을. Comme de lancer des «soirées contes ou musicales. De travailler autour de l’art de la parole, du récit : la Belle Époque, les petits métiers… Des tranches de vie, avec lesquelles on atteint finalement une dimension universelle. Il faut revenir à cette proximité-là. On est dans l’excellence avec le centre de recherche, il faut savoir être ouvert aussi dans la diversité shp 파일 다운로드. C’est notre boulot aussi d’amener les gens d’ici. »

Les premières touches de ce programme seront visibles dès septembre, avec les 20 ans de l’Historial.

 

Source :

Le Courrier Picard