L’héroïsme de l’arrière petit-fils de Louis-Joseph Papineau et le carnage de Festubert

Le 16 avril 1915, le Canada français pouvait s’enorgueillir de son premier héros de la Première Guerre mondiale et, hasard heureux, il s’agissait de nul autre que le lieutenant Talbot Papineau, arrière petit-fils du leader patriote de 1837, Louis-Joseph Papineau, qui se voyait octroyer la Croix militaire (Military Cross) britannique.

Les soldats de l’ombre

Certains militaires canadiens-français avaient commencé à lutter sur le sol français bien avant le Jour J. Envoyés en France plusieurs mois avant le jour de l’invasion pour servir en qualité d’instructeurs et d’aviseurs militaires auprès de la Résistance, ils avaient pratiquement tous été largués en parachute de nuit dans diverses parties de la France.