Le Lévisien et vétéran de la Deuxième Guerre mondiale Jean Cauchy a été honoré avec trente-neuf autres vétérans de l’Aviation royale canadienne la semaine dernière alors que le monument commémoratif du Bomber Command a été inauguré à Londres en Grande-Bretagne 베트남 키보드 다운로드.

Par Érick Deschênes
Source : icilevis.com

Jean Cauchy en compagnie du député de Lévis-Bellechasse et ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, avant leur départ pour Londres afin de participer à l’inauguration du monument commémoratif du Bomber Command.

«Je suis très ému Windows 10 Adobe Flash Manual. Je pourrai rendre hommage au monument à mon frère qui est mort durant la guerre et aux deux membres de mon équipage qui ont été portés disparus après que mon avion ait été descendu en 1945 삼성 kies3. Je pense à eux souvent. Ça signifie beaucoup pour moi», a témoigné avec émotion Jean Cauchy avant son départ pour Londres.

Rappelons que le monument du Bomber Command a été bâti dans les derniers mois au Green Park de Londres afin de rendre hommage au 55 573 hommes faisant parti de l’aviation royale britannique (RAF) et des aviations des pays alliés du Commonwealth qui sont morts lors d’opérations de bombardements au-dessus de l’Allemagne durant la Deuxième Guerre Mondiale computer go game.

Annonçant cet honneur aux médias en compagnie de Jean Cauchy, le député de Lévis-Bellechasse et ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, a tenu à rendre hommage au vétéran de 89 ans 60일 지정생존자 8회.

«Par vos faits d’armes, je suis très fier de voir qu’un Lévisien et un héros comme vous participera avec moi et les 39 autres vétérans canadiens au dévoilement du monument devant la reine Élizabeth II 위쳐3 1.04 패치. On reconnaît les sacrifices des vétérans et puis avec un événement comme celui-là on leur redonne ce qu’ils nous ont donné.»

D’ailleurs, il s’en est fallu de peu pour que Jean Cauchy ne participe pas à l’activité de commémoration puisqu’il n’était pas au courant de cette initiative du ministère des Anciens Combattants pour rendre hommage à des vétérans aviateurs canadiens Download The King Invincible. En effet, un comité sélectionnait parmi des candidatures les 40 vétérans qui assistaient à l’inauguration.

«C’est une heureuse coïncidence et même une bénédiction parce que je ne connaissais pas le processus et la Légion royale canadienne n’a pas pu me transmettre l’information Download hourglass. J’ai été chanceux de croiser M. Blaney qui m’a parlé de la commémoration et a transmis mon dossier au comité de sélection», a expliqué Jean Cauchy I would like to know that.

Un parcours exemplaire

C’est en 1942, à la fin de ses études au Collège de Lévis, que Jean Cauchy a décidé de s’engager dans l’Aviation royale canadienne après la mort de son frère aîné, mitrailleur de bombardier, en mai 1942 울산대학교병원.

Suivant la formation de pilote au Québec, le Lévisien de 89 ans reçoit ensuite ses ailes de pilote le 28 janvier 1944. Aussitôt, il est envoyé en Europe où il s’entraîner à manier les bombardiers Wellington et Halifax. Après cette formation, le pilote lévisien est affecté à une escadrille de bombardiers entièrement québécoise, l’escadrille 425 Alouette. Cependant, le 5 janvier 1945, lors d’une mission de bombardement au-dessus de la ville allemande d’Hanovre, l’Halifax du lieutenant aviateur Cauchy est abattu par un avion allemand et Jean Cauchy restera prisonnier de guerre jusqu’à la fin de la guerre.«Je n’ai voulu que faire honneur à mon pays, ma province et à ma ville», a conclu M. Cauchy.