L’Empire Sandy
Crédit photo : Agence QMI

De retour après huit ans d’absence aux Feux Loto-Québec, le plus grand voilier du Canada, l’Empire Sandy, fait à nouveau escale à Montréal pour les mordus voulant monter à bord d’un navire ayant affronté les sous-marins allemands lors de la Deuxième Guerre mondiale 브레이드 다운로드.

La dernière fois que le bateau au lourd passé a permis une vue imprenable sur les feux d’artifice, c’était en 2004 Download Gangbuk Fashion. Il était ensuite brièvement réapparu en 2011 pour l’événement les Grands voiliers sur les Quais, mais le géant de 200 pieds de long était reparti presque aussi vite qu’il était venu Download Tracks. Cette fois, le roi des eaux sera à Montréal tout le mois de juillet et aussi aux Grands voiliers, en septembre. Deux rares occasions de communier avec l’histoire maritime 익스플로러9 한글.

La grâce et la force

Sitôt qu’on met le pied sur le bateau construit en 1943 pour servir en temps de guerre, on voit bien que l’Empire Sandy, malgré la grâce que lui accorde sa voilure, est bâti sur du solide Download the KakaoTalk api.

«On n’en fait plus des comme ça», relève fièrement son propriétaire, Eric Rogers, le neveu du fondateur du géant des communications Rogers qui nous accueille dans la cabine 임대차계약서 양식.

La coque de métal soudé et riveté agit comme une double protection, lui permettant d’encaisser les chocs en cas d’attaque 고결한 그대 다운로드.

Équipé de deux canons antiaériens, il a navigué dans les eaux hostiles de l’Islande à l’Inde en repoussant chaque fois les tirs de l’ennemi 삼성 easy printer manager.

Après sa retraite, il avait été converti en bateauécole pour jeunes marins dans les Caraïbes avant d’être ensuite consacré au transport de touristes 소방계획서.

Un Montréalais aux commandes

On s’en doute, ne manœuvre pas qui veut un tel joyau des mers Download matrix subtitles. Son capitaine, le Montréalais d’origine Alain Ruel, connaît le bateau de fond en comble. Et c’est avant tout un passionné qui veut partager sa passion.

«Si nous venons jusqu’à Montréal, c’est pour que les gens montent avec nous, pas juste pour parader. On veut leur faire sentir la magie de notre bateau.»

D’ailleurs, le capitaine a d’abord transmis sa passion à sa famille puisque son fils et sa fille sillonnent aussi les Grands Lacs à ses côtés.

Des croisières sont offertes tous les jours. Il faut pour cela se rendre au Vieux-Port.

 

Source : http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2012/07/20120709-075025.html