AGENCE QMI
Samedi, 19 août 2017 11:24
MISE à JOUR 

OTTAWA | Identifiés un siècle après leur mort, trois soldats canadiens morts lors de la Première Guerre mondiale seront inhumés en France la semaine prochaine Download the sound effects that appeared.

Le sergent Harold Wilfred Shaughnessy, de Saint-Stephen, au Nouveau-Brunswick, a été identifié à la suite de la découverte de ses ossements près du village de Vendin-le-Viel, en juin 2016, à l’occasion d’une opération de déminage 다크에코.

Sténographe de métier, il s’était enrôlé à Montréal le 4 août 1915. Il a été tué au premier jour de la bataille de la côte 70, qui a fait rage du 15 au 25 août 1917 착해빠졌어. Il avait 33 ans.

L’autre soldat est Reginald Joseph Winfield Johnston, dont les restes ont été trouvés près du village de Vendin-le-Vieil, en France 엄마 까투리. De Fairford, au Manitoba, il était membre du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien. Il est décédé le 15 ou le 16 août 1917, à l’âge de 22 ans, pendant la bataille de la cote 70 apk zip으로.

Les inhumations des deux militaires auront lieu jeudi prochain au cimetière britannique de Loos, à Loos-en-Gohelle, en Pas-de-Calais, France 구글포토 사진 전체 다운로드. Des membres de leurs familles ainsi que des représentants du gouvernement du Canada et des Forces armées canadiennes (FAC) seront présents.

Vendredi, ce sera autour du sergent James Alexander Milne d’être inhumé au cimetière Orchard Dump à Arleux-en-Gohelle, en France Excel uninstalled. Le sergent Milne était décédé le 28 avril 1917, à l’âge de 34 ans, au cours d’une opération contre une position allemande appelée la boucle d’Arleux mysql odbc 드라이버 다운로드.

Quelque 1300 soldats canadiens tués lors de la bataille de la côte 70 n’ont pas de sépulture connue, selon le ministère de la Défense nationale 크롬 메일.