Les exploits du lieutenant Champagne

Le 8 août 1918, La Presse publiait une lettre reçue par les parents du Lieutenant Édouard-Octave Champagne, qui venait de descendre son premier avion boche. Cette lettre adressée à la mère du vaillant pilote provenait de Ladon, dans le Loiret, en France.

La Military Cross du capitaine Boyer

Le Lieutenant-colonel Henri Desrosiers, qui commandait alors le 163e Bataillon outre-mer faisait savoir qu’il y avait un Canadien français en train de se faire toute une réputation au sein du Royal Flying Corps. Il s’agissait du Capitaine L. E. Boyer, autrefois officier au sein du 163e Bataillon.

Le lieutenant Paquin abat deux avions allemands

Ancien commandant de peloton des Fusiliers Mont-Royal, le lieutenant H. E. Paquin s’était joint au 22e Bataillon canadien-français lors du début de la Première Guerre mondiale puis avait rejoint les premières escadrilles aériennes au-dessus du front. Au début de juillet 1916, on apprenait qu'il avait abattu deux aéroplanes ennemis au-dessus des lignes.

Honoré Gagné et le traître de la Marine marchande

Il y a plus de 15 ans, Honoré Gagné, un ancien membre de la Marine marchande durant la Seconde Guerre mondiale, me faisait parvenir un texte qu’il avait rédigé au sujet d’un traître qui avait servi sur le même bateau que lui durant le conflit.

Évariste Lagacé, blessé et décoré

Évariste Lagacé a quitté l’Angleterre pour l’Italie en mars 1944. Il a combattu dans la vallée de la Liri, puis sur la ligne Gothique. Il a été blessé par balles le 13 septembre. Évariste Lagacé a compté parmi les survivants d’une campagne militaire négligée qui demeure méconnue aujourd’hui encore.

Évariste Lagacé et la ligne Hitler

Ancrée dans le mont Cairo, la ligne Hitler franchit la vallée de la Liri en face des villages de Piedimonte, d’Aquin et de Pontecorvo. Sa force réside notamment dans sa formidable barrière de béton et d’acier qui doit servir de centres de résistance antichars...

Évariste Lagacé en Italie

Alors que l’on a surtout à l’esprit la contribution canadienne à la libération de la France, de la Belgique et des Pays-Bas, l’effort et le sacrifice des Canadiens ayant participé aux opérations en sol italien de 1943 à 1945 passent à peu près inaperçus encore aujourd’hui. Évariste Lagacé fait partie de ces oubliés, de ces négligés de l’Histoire.

Évariste Lagacé en Angleterre

Le soldat Évariste Lagacé débarque en Angleterre le 26 décembre 1941. À cette époque, les troupes canadiennes représentent une force de quelque 125 000 hommes, comprenant trois divisions d'infanterie, une division blindée, une brigade de chars d'armée et un nombre considérable de troupes auxiliaires...

Évariste Lagacé s’engage

À l'automne 2013, nos coéditeurs Sébastien Vincent et Frédéric Smith étaient approchés par Radio-Canada afin de participer à la recherche et au tournage d'un épisode de l'émission Qui êtes-vous? con...
Soeur Agnès Valois, lors des cérémonies du 19 août à Dieppe, en 2010. Source : Les Informations dieppoises

Les 100 ans de sœur Agnès, héroïne de Dieppe

Tous ceux qui sont familiers avec l’histoire du raid de Dieppe d’août 1942 et surtout ceux qui ont eu la chance de participer sur place aux commémorations du raid connaissent Sœur Agnès Valois, l’infirmière héroïque qui, il y a près de 70 ans, sauva la vie de tellement des nôtres.

Des noms à ne pas oublier.

Les dix héros de l’ombre dont nous avons dressé le portrait dans nos chroniques précédentes ne sont pas les seuls agents secrets canadiens-français à s’être illustrés derrière les lignes. D’autres méritent qu’on se souvienne d’eux.

La triste fin de Jean-Paul Archambault.

"Quelques officiers canadiens-français, membres du SOE, ont servi en Asie derrière les lignes japonaises, après avoir fait de même en Europe. L’un d’eux, le capitaine Jean-Paul Archambault, y a même laissé la vie." Par Pierre Vennat.