Source du texte: communiqué de presse produit par VLB éditeur.
 
Ayant fait sa marque en 2004 avec son premier ouvrage, Laissés dans l’ombre. Les Québécois engagés volontaires de 39-45, Sébastien Vincent offre cette année Ils ont écrit la guerre, qui explore le témoignage de Canadiens français qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale.
 
ilsontecrit2Ce livre est né d’un constat : les souvenirs, journaux, carnets, lettres du front et romans de guerre publiés par des combattants canadiens-français de la guerre 39-45 ont peu intéressé les historiens et demeurent souvent méconnus du grand public.
Pourtant, ces textes constituent des « lieux de mémoire » de l’expérience combattante canadienne-française. L’ouvrage opère un va-et-vient continuel entre les écrits de combattants et les connaissances historiographiques, afin de créer un équilibre entre ce qui a été vécu et ce qui a été étudié et analysé. « Je me suis efforcé de considérer l’expérience de la guerre comme étant avant tout une épreuve du corps », note Sébastien Vincent.
 
Avant d’entrer dans le vif du sujet, l’auteur explique la manière dont il a abordé chaque témoignage, en plus de mettre en perspective son approche qui s’inscrit dans celle d’historiens comme Charles Ardant du Picq, Jean Norton Cru, John Keegan et Stéphane Audoin-Rouzeau qui a signé la préface du livre.
 
Au fil des pages, le lecteur apprend dans quelles conditions ont vécu ces fantassins, ces artilleurs, ces marins et ces aviateurs qui ont combattu en Italie, en Europe de l’Ouest, ou qui ont été en détention au Japon ou en Allemagne.
 
On constate la violence qu’ils ont subie et infligée sur le champ de bataille ou dans les camps de prisonniers, la peur qu’ils ont ressentie, les misères et les privations qu’ils ont endurées ; on saisit mieux les moyens qui leur ont permis de tenir.
 
Au final, ces témoignages rassemblés nous montrent en mots les atrocités de la guerre, comme l’ont fait en images plusieurs films. Un devoir de mémoire essentiel qui permet aujourd’hui au grand public de découvrir des écrits coup-de-poing, donnant un autre visage à cette guerre plus souvent vue par les yeux d’historiens.
 
Sébastien Vincent rappelle cependant l’importance de l’analyse historique, car on ne peut qualifier de complètement objectifs les écrits d’anciens combattants. L’auteur espère enfin que d’autres souhaiteront poursuivre son travail par de nouveaux écrits pour que ne sombre pas dans l’oubli l’histoire de ceux qui ont vécu la guerre.
 

Liens en date du 1er juin 2010 :

  

 

****
 
Voici les paroles de la chanson présentée par M. Claude Robillard, enseignant de musique, et les élèves de la classe de Sébastien Vincent lors du lancement, le 13 mars 2010.
 
COQUELICOT
 
 
Ils ont écrit l’histoire chacun à leur manière
Le cœur rempli d’espoir de survivre à la guerre
En terres inconnues trop loin de leur pays
Où on meurt où on tue, c’est soi ou l’ennemi
Ils ont tranché la guerre à force de courage
Ils l’ont pleurée le soir, crié sous les orages
Ils ont porté leurs frères à leur denier repos
Les couvrant de prières, les voilant du drapeau
 
Un champ de coquelicot
C’est le sang de nos frères
Le coq se lève tôt
Pour dire non à la guerre
 
Raymond, Pierre et Jean-Louis ont gagné leur chaumière
Réinventant la vie chacun à sa manière
Mais quand descend la nuit défilent les images
On meurt ou on survit avec cet héritage
 
Refrain
 
Ils ont écrit la guerre pour mieux tourner la page
Soulager leur mémoire à force de courage
Et puissent les saisons délester leurs bagages
Alors ils chanteront jusqu’au bout de leur âge
 
Le chant du coquelicot
C’est la voix de nos frères
Le coq se lève tôt
Pour dire non à la guerre
 
Paroles et musique Claude Robillard, novembre 2009
 
L’auteur remercie chaleureusement M. Claude Robillard et les élèves présents pour leur sensibilité et la chaleur qui s’est dégagé de leur prestation. Un moment touchant!
 
 
 
Sébastien Vincent

Sébastien Vincent

Enseignant, historien et conférencier. Fondateur et éditeur du site "Le Québec et les guerres mondiales". Ses travaux portent sur le Canada, le Québec et la Seconde Guerre mondiale. Collaborateur au journal Le Devoir, il a publié Ils ont écrit la guerre (2010, Vlb éditeur) et Laissés dans l'ombre. Les Québécois engagés volontaires de la guerre 39-45 (2004, Vlb éditeur, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général, 2005).
Sébastien Vincent

Les derniers articles par Sébastien Vincent (tout voir)