Les Plans secrets de la Seconde Guerre mondiale, de Michael Kerrigan (Acropole, 2012) présente ce qu’aurait pu être la Seconde Guerre mondiale si ce que certains stratèges avaient imaginé s’était réalisé.

Voici ce qui peut sembler invraisemblable aujourd’hui :

  • un plan des nazis pour capturer le pape Pie XII;
  • un projet allemand de bombardement de New York par la Luftwaffe;
  • un plan allié pour débarquer dès 1942 en Bretagne ou en Normandie;
  • un projet japonais de conquête du canal de Panama.

La plupart des 55 plans présentés chronologiquement par l’historien britannique Michal Kerrigan auraient pu être exécutés et, du coup, changer le cours de l’histoire. Ainsi, le plan de déstabilisation de l’économie des pays alliés en inondant de fausses monnaies la Grande-Bretagne et les États-Unis, le projet d’attaque de l’Union soviétique élaboré par les Britanniques en 1945 et celui mis au point par les Américains pour détruire les rampes de lancement des V1 situées en Europe. Autant de tactiques esquissées qui défient l’imagination.

 Ces objectifs ont pourtant été pris sérieusement en considération par les belligérants, comme le démontre Kerrigan à partir d’extraits de correspondance entre les principaux acteurs du conflit, de cartes, de dessins et plus de 250 photographies couleur et noir et blanc. L’historien estime, a posteriori, leurs probabilités de succès, ce qui permet de mesurer l’impact qu’ils auraient pu avoir sur le déroulement de la guerre s’ils avaient été mis en œuvre.

Un fort beau livre, idéal pour nourrir un grand nombre d’uchronies!

Sébastien Vincent

Enseignant, historien et conférencier. Fondateur et éditeur du site "Le Québec et les guerres mondiales". Ses travaux portent sur le Canada, le Québec et la Seconde Guerre mondiale. Collaborateur au journal Le Devoir, il a publié Ils ont écrit la guerre (2010, Vlb éditeur) et Laissés dans l'ombre. Les Québécois engagés volontaires de la guerre 39-45 (2004, Vlb éditeur, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général, 2005).
Sébastien Vincent