Par Sébastien Vincent

Depuis la cessation des activités de la Chaire Hector-Fabre d’histoire du Québec (UQAM) en décembre 2008, dont un des axes de recherches portait sur les Canadiens français/Québécois face aux guerres, on compte malheureusement un lieu de rassemblement de moins pour les chercheurs de tous horizons, qu’ils soient universitaires ou évoluant en périphérie. C’est aussi un espace de moins d’échange, de diffusion et de partage d’informations sur l’historiographie militaire écrite au Québec, par des Québécois.

Il incombe de poursuivre les avancées réalisées au cours des quinze dernières années par les différents intervenants concernés par la question comme la Direction Histoire et patrimoine de la Défense du Canada avec ses historiens tels Serge Bernier et Yves Tremblay. Ce dernier tient depuis longtemps une intéressante chronique d’histoire militaire dans le Bulletin d’histoire politique qui fait état de l’historiographie et des différentes activités scientifiques en lien avec l’histoire militaire canadienne .

Dans une perspective de continuité, j’ai créé ce site qui se veut un complément aux différentes instances et initiatives déjà en place.

Mandat du site

Le mandat du site, tel que je le propose, consiste notamment à :

  • promouvoir, dans une perspective pluridisciplinaire, l’histoire sociale, culturelle, politique et militaire du Québec pendant la Seconde Guerre mondiale auprès du grand public, des étudiants, des milieux d’enseignement et de recherche;
  • contribuer aux échanges entre étudiants, chercheurs et intervenants de tous les horizons dans un cadre de collaboration et d’ouverture;
  • permettre à des étudiants et des diplômés de 2e et de 3e cycle de bénéficier d’un espace pour faire connaître leurs travaux;
  • continuer la mise en valeur de la participation militaire des Canadiens français au conflit, en Asie, en Italie ou en Europe de l’Ouest, considérant que la participation de plus de 130 000 volontaires ayant combattu outre-mer dans l’armée de terre (infanterie et artillerie), l’aviation et la marine doit demeurer un objet d’étude;
  • favoriser la diffusion de l’historiographie en accordant une place importante aux ouvrages publiés par des maisons québécoises;
  • permettre la diffusion d’archives militaires (correspondances, mémoires, etc.) que des anciens combattants québécois ou d’ailleurs au Canada français, leurs descendants ou des orphelins de guerre, ces grands oubliés, accepteront de partager. Ce type de documents est fort rare au Québec, comparativement à la France et au monde anglo-saxon;
  • promouvoir, sur une base non partisane, des activités publiques en lien avec la thématique du site (colloques, expositions, etc.).

Le site ambitionne d’emprunter de nombreuses voies dont:

  • l’histoire sociale, culturelle, politique et militaire du Québec durant le conflit, au front comme à l’arrière;
  • l’histoire de la participation militaire des Canadiens français, au Canada et sur les différents théâtres d’opérations;
  • l’histoire régimentaire d’unités francophones;
  • la rédaction de biographies de militaires canadiens-français s’étant illustrés;
  • la mise en ligne de témoignages;
  • la muséologie militaire en sol québécois;
  • la recension d’ouvrages qui font avancer l’historiographie.

Appel aux collaborateurs

Le site aspire à « servir de pôle de rassemblement à tous ceux qui, de près ou de loin, ajoutent leur petite pierre à l’édification de l’histoire militaire des Québécois francophones et pourquoi pas de toute la francophonie canadienne », écrit Pierre Vennat dans un éditorial. « Il est faux de dire, poursuit Vennat, que l’on n’a pas de passé militaire. Il est aussi faux de croire que ce passé n’a pas commencé pas â être fouillé, raconté. Mais il est vrai que trop souvent les chercheurs travaillent en parallèle ».

Pour mener à bien le mandat que je propose comme point de départ et pour lequel il est possible d’élargir les horizons et pour couvrir les nombreuses avenues proposées, les personnes intéressées peuvent contribuer à son développement.

La collaboration peut prendre des formes variées, par exemple celle de contributions telles:

  • notes de recherches en lien, par exemple, avec un mémoire ou une thèse en cours ou déjà déposé(e
  • articles publiés et libres de droit;
  • notes de lecture sous forme de recensions ou de résumés critiques;
  • diffusion de bibliographies;
  • rédaction de courtes biographies de militaires ou de tout autre sujet en lien avec l’histoire sociale, culturelle politique et militaire du Québec durant la Seconde Guerre mondiale ;
  • diffusion non partisane d’activités en lien avec la thématique du site.

Il est possible d’héberger des photographies.

Les personnes intéressées à contribuer au site peuvent soumettre leurs textes en format WORD (1000 mots maximum) en me contactant à l’adresse courriel suivante: svincent16@hotmail.com.

Sébastien Vincent

Enseignant, historien et conférencier. Fondateur et éditeur du site "Le Québec et les guerres mondiales". Ses travaux portent sur le Canada, le Québec et la Seconde Guerre mondiale. Collaborateur au journal Le Devoir, il a publié Ils ont écrit la guerre (2010, Vlb éditeur) et Laissés dans l'ombre. Les Québécois engagés volontaires de la guerre 39-45 (2004, Vlb éditeur, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général, 2005).
Sébastien Vincent