Même après avoir quitté le service militaire, beaucoup de vétérans canadiens continuent à servir leur pays, leur collectivité et leurs confrères et consoeurs. Afin de reconnaître officiellement la contribution de ces Canadiens et Canadiennes exceptionnels, la gouverneure générale a autorisé la création de la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants.

La Mention élogieuse est décernée chaque année aux personnes qui contribuent de façon exemplaire au bien-être des vétérans canadiens ou à la commémoration de leurs sacrifices et de leurs réalisations.

Bien que cette mention s’adresse d’abord à des vétérans, il arrive qu’elle soit décernée à d’autres personnes. Ce fut le cas pour notre fondateur et éditeur Sébastien Vincent, que je tiens, en mon nom personnel et au nom de nos lecteurs, à féliciter chaleureusement.

Voici le texte lu lors de la remise de cette mention, le 4 septembre dernier.

« Monsieur Vincent est enseignant, historien et éditeur pigiste. Dans son travail, il aspire à conjuguer le nécessaire devoir de mémoire avec l’exigeant devoir d’histoire. Sa passion pour la Seconde Guerre mondiale est née en 1990 à la suite d’une rencontre déterminante à Paris avec Odile Origny, une résistante française arrêtée par la Gestapo en 1940, puis détenue quatre ans au camp de concentration de Ravensbrück.

Passionné par les individus qui ont vécu cette guerre, il s’est lié d’amitié avec de nombreux vétérans québécois, notamment lors de la rédac-tion de son premier livre intitulé Laissés dans l’ombre. Les Québécois engagés volontaires de la guerre 39-45 paru en 2004. Cet essai qui laisse la parole aux acteurs et aux témoins des combats a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général en 2005.

M. Vincent a obtenu deux ans plus tard une maîtrise en histoire avec mention d’honneur pour son mémoire La Campagne de libération de l’Europe de l’Ouest dans les écrits de combattants canadiens-français. Grâce à une subvention du Conseil des Arts, il a fait paraître Ils ont écrit la guerre en 2010. Ce second essai s’intéresse aux mémoires, journaux, carnets et romans rédigés par des anciens combattants francophones du Québec.

La même année, il a fondé le site internet Le Québec et les guerres mondiales. À titre d’éditeur, il a publié en 2011 le Journal de guerre du lieutenant Benoit Cadieux et en 2012 La France appelle votre secours. Québec et la France libre, 1940-1945 de l’historien Frédéric Smith. »

Un hommage bien mérité!

 

Source

Frédéric Smith

Frédéric Smith

Coéditeur et webmestre chez Le Québec et les guerres mondiales
Historien, auteur, conférencier, conseiller à la commémoration et à la mise en valeur du patrimoine pour la Ville de Québec, webmestre et éditeur adjoint du site Le Québec et les guerres mondiales depuis 2010. Il a publié La France appelle votre secours. Québec et la France libre, 1940-1945 (2012, Vlb éditeur), de même que plusieurs ouvrages et articles consacrés à divers aspects de l'histoire de la ville de Québec.
Frédéric Smith