Le cinéma québécois boude la Grande Guerre

Les deux guerres mondiales ont nourri, sous plusieurs angles, le cinéma. Mais pas au Québec. Une poignée de films québécois évoquent la Seconde Guerre mondiale. Et à ce jour, aucun film de fiction ne porte sur le conflit de 1914-1918 auquel des milliers de Québécois, souvent contre leur gré, ont participé. À l'occasion du 100e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale et à l'approche du jour du Souvenir, La Presse se penche sur le sujet.

La soldate qui chantait

Les héros de la Deuxième Guerre mondiale ne se sont pas tous démarqués un fusil à la main. Certains, comme Jeannette Ranville, ont plutôt participé à l'effort de guerre en mettant à contribution leurs talents de chanteur, de danseur ou de musicien.

Mention élogieuse pour notre éditeur Sébastien Vincent

"Afin de reconnaître officiellement la contribution de ces Canadiens et Canadiennes exceptionnels, la gouverneure générale a autorisé la création de la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants. La Mention élogieuse est décernée chaque année aux personnes qui contribuent de façon exemplaire au bien-être des vétérans canadiens ou à la commémoration de leurs sacrifices et de leurs réalisations."