Campagne canadienne d’hommage au Jour J

Initiative de l’Association Centre Juno Beach au Canada, cette campagne a pour objectif de créer temporairement un champ de 359 Marqueurs du Souvenir – un pour chaque Canadien mort au combat le Jour J – à proximité de l’actuel Centre Juno Beach, à Courseulles-sur-Mer.

Une exposition sur le camp Newington de Sherbrooke

Durant la Deuxième Guerre mondiale, l'ancien atelier de la compagnie de chemin de fer Quebec Central Railway à Sherbrooke a servi de camp d'internement pour des réfugiés juifs. De 1940 à la fin de 1942, près de 900 réfugiés se sont retrouvés contre leur gré dans ce baraquement rudimentaire.

Robert Boulanger, symbole des FMR tombés à Dieppe

Robert Boulanger, jeune soldat mort six jours après son 18e anniversaire de naissance sur la plage de Dieppe, est devenu aux yeux des autorités de cette ville normande le symbole de ceux qui ont versé leur sang ce jour-là pour la libération de la France.
Gaston Auger, Fusilier Mont-Royal

Gaston Auger : enrôlé à 16 ans, prisonnier de guerre à 17

Gaston Auger, ex-soldat des Fusiliers Mont-Royal, n’a jamais connu l’adolescence. Enrôlé à 16 ans, il fut sans aucun doute l’un des plus jeunes prisonniers canadiens de la Seconde Guerre mondiale, à l’âge de 17 ans. Soixante-dix ans plus tard, il n’oubliera jamais la journée du 14 août 1944.

C’est le temps d’une pause!

Le site Le Québec et les guerres mondiales fait relâche pour la période des Fêtes. Revenez-nous en janvier 2014! Cette nouvelle année sera riche en commémorations, avec le 70e anniversaire du Débarquement et le 100e anniversaire des débuts de la Grande Guerre.

Hécatombes, un récit inédit

Dix écrivains gagnants ou finalistes des Prix littéraires du gouverneur général trempent leur plume dans l'encre rouge pour explorer une thématique essentielle : le sang. Dans cette nouvelle inédite, Sébastien Vincent raconte le sang versé lors de la Seconde Guerre mondiale, en direct du champ de bataille, du point de vue d'un combattant.

La Croix Victoria de Paul Triquet

"Pour sa conduite héroïque à la Casa Berardi, Paul Triquet, qui devait après la guerre terminer sa carrière comme brigadier général de réserve, fut promu major le 21 décembre et se mérita la Croix Victoria (VC), la plus haute décoration pour bravoure qu’un militaire canadien puisse se mériter." Suite et fin du précédent article.

Du français pour les conscrits

«Quand ils se rendront dans les centres d’entraînement militaire, le 9 octobre, les jeunes Canadiens français y trouveront des officiers de leur nationalité, qui comprennent leur mentalité, leur esprit.» - Major général Léo-Richer La Flèche

Orphelin de guerre au Québec

Comment se sont débrouillés les orphelins des soldats et officiers mariés, morts au champ d’honneur? Comment ont réagi les enfants de vétérans, particulièrement les orphelins, devant le revirement de l’opinion publique qui, depuis 1960, a transformé de « héros » en « victimes » les morts et les combattants canadiens-français?

Le nouveau BHP intéressera nos lecteurs

Le dernier Bulletin d’histoire politique (volume 21, numéro 3) est arrivé. Samy Mesli et Olivier Courteaux y coordonnent un dossier consacré au Canada et à la Seconde Guerre mondiale. Nous vous présentons la table des matières de ce numéro particulièrement riche et passionnant.